Environnement

LE SICTOM

Les compétences incombant aux collectivités locales en matière de service public d’élimination des déchets sont : 

  • la collecte qui comprend la collecte des ordures ménagères, la collecte sélective et les déchèteries,
  • le traitement qui englobe le tri, l´élimination (enfouissement et incinération) ainsi que le transport afférent à ces activités. imagescaha7b34

La commune a adhéré au SICTOM du Haut-béarn qui assure la gestion des déchets de ses 36 communes membres et a mis en place : 
  • La collecte des ordures ménagères résiduelles,
  • La collecte sélective en apport volontaire ou en porte à porte pour les emballages et en apport volontaire uniquement pour le papier, les journaux, magazines et le verre. 
  • Un réseau de 7 déchetteries.

La collecte des ordures ménagères et des sacs jaunes par le SICTOM a lieu le mardi matin. imagescaw99jdz

Nouvelles consignes de tri : le tri devient plus simple ! Jusqu’à présent, seuls les bouteilles et flacons en plastique pouvaient être déposés dans les sacs jaunes ou points d’apports volontaires. Faute de savoir comment les recycler, nous devions les jeter avec les ordures ménagères. Ces emballages étant de plus en plus nombreux, tous les acteurs du tri, de la collecte et du recyclage ont travaillé ensemble afin de tester des méthodes pour les recycler. Moderniser les centres de tri, trouver des débouchés pour le plastique recyclé… Des solutions ont été trouvées et aujourd’hui, pour recycler plus, il suffit de trier plus d’emballages !

Désormais, vous pouvez déposer dans les sacs jaunes ou les points d’apports volontaires tous les emballages ménagers sans distinction : emballages en métal, en carton, briques alimentaires et, fait nouveau, tous les emballages en plastique, sans exception. Quelques exemples : bouteilles, flacons, bidons, pots de yaourts, barquettes de beurre, de viande, films, blisters et sacs plastiques, pots de crème cosmétique ou encore boîtes de poudre chocolatée… Les emballages en verre, eux, sont à déposer dans le conteneur à verre

Pour plus d’infos : http://www.sictom-hautbearn.com/acc…

Les déchets verts, les gravats, les déchets toxiques doivent être déposés, à la déchetterie du Gabarn : 

  • le mercredi de 10 H à 12 H et de 14 H à 18 H 
  • le samedi de 10 H à 12 H et de 14 H à 18 H

imagesca60nw3aCOLLECTE DES DECHETS ENCOMBRANTS  : Le SICTOM est associé avec EMMAUS pour la collecte des déchets encombrants des ménages, au porte à porte.

Sur simple appel téléphonique au 05 59 39 55 10, chaque famille peut bénéficier de ce service à raison d’un collecte trimestrielle sur sa commune.

Nous vous encourageons fortement à utiliser ce ramassage qui évite non seulement un déplacement en déchetterie mais participe également à la vie de l’association EMMAUS qui bénéficie de la revente, après réfection des matérieux collectés. Prochaine date pour Précilhon : le 20 novembre 2014. 

imagescaburvbfANIMAUX ERRANTS  : dans le cas où vous seriez confrontés à la présence d’animaux errants, vous pouvez appeler la CCPO au 05 59 10 35 70. Un contrat est passé entre la CCPO et la SCAPA depuis plusieurs années afin que cette dernière assure la capture et le transfert des animaux errants vers un refuge.

Ce service ne s’applique que pour les animaux n’excédant pas 40 kg. 

imagesLUTTE CONTRE LE FRELON ASIATIQUE. Le frelon asiatique est arrivé dans le Sud-Ouest au début des années 2000, probablement par un conteneur venant d´Asie débarqué au port de Bordeaux. Il s´est adapté dans la région car il n´a aucun prédateur.

En revanche, il se montre un prédateur efficace envers nos abeilles, sa capacité de se maintenir en vol stationnaire lui permettant de les chasser facilement.

Si on ne lutte pas contre le frelon asiatique, sa croissance sera exponentielle. Il perturberait les capacités de production agricole en décimant les populations d´insectes pollinisateurs.

À partir de février, dès les premières chaleurs, les femelles fécondées, que l´on appelle les fondatrices, sortent d´hibernation afin de créer leur nid. Elles sont à la recherche de nourriture et c´est la période idéale, jusqu’à fin mai, pour les piéger.

Il est important ensuite de poursuivre cette démarche pendant l´été et l´automne, pour fragiliser les populations. Mais l´action précoce est à privilégier, car les nids, souvent placés en hauteur, dans les arbres, ne sont visibles qu´à l´automne, et c´est alors trop tard, ils sont vides ou en cours de désertion. Une fondatrice peut créer un nid qui abritera entre 1 500 et 5 000 frelons, dont 60 femelles à féconder qui vont hiberner et créer chacune leur propre nid l´année suivante…

frelons