Présentation de la commune

Authentique et nature, Précilhon donne le ton Ce qui marque immédiatement en arrivant à Précilhon, c’est la sculpture de mur de briques taillées représentant les villageois imbriqués dans des postures expressives. Colorée et drôle, elle représente l’esprit de notre village de 370 habitants : solidarité et vie rurale. Conçue par une artiste tchèque, Eva Roucka, elle démontre aussi l’ouverture de Précilhon à la culture et à la modernité. Se fondant dans le paysage, elle s’acoquine agréablement à l’église Saint-Martin. Petite, intime, celle-ci accueille un rétable et un tabernacle de coeur totalement restaurés à la feuille d’or par des artisans restaurateurs dont le Peintre Philippe Gavillon de Haut de Gan et Stéphanie Redal, Maire actuelle de la Commune. D’autres objets, dont une chasuble cousue de fil d’or, font de cette église du XVIIème siècle un petit musée qui mérite une visite. Il faut dire que le tabernacle à ailes, surmonté d’un dais en forme de coquille ainsi que le rétable constitué de trois panneaux et de colonnes torses datant du XIXème siècle, sont d’une qualité remarquable. 

dolmenCe ne sont pas les seules curiosités de Précilhon. En 1952, dans le bois de Précilhon, en bordure du chemin de crête, le dolmen “Darre la Peyre” a été partiellement dégagé du tumulus qui le recouvrait. La présence de cette sépulture est très certaienement liée au pastoralisme pratiqué dans cette zone dès le Néolithique Final, environ 4 000 avant J.C.

Associé au dolmen, le village a conservé quelques puits du XIXème siècle. Construits en galets et couverts d’une haute toiture, on les croise au détour d’une rue ou à proximité d’un pré. Témoins d’un mode de vie passé, certains d’entre eux ont malheureusement disparu mais d’autres ont été sauvés et restaurés. Sous la houlette des habitants et de l’équipe municipale, la volonté d’attirer les visiteurs et de développer l’économie artisanale est clairement posée. Ainsi un grand travail de réaménagement des sites tel que la remise en fonctionnement du lavoir ou le projet de réhabilitation du dolmen sous la drection de Monsieur Dumontier, archéologue en partenariat avec le Lycée agricole de Soeix. Associés aux travaux de voirie, l’enfouissement des réseaux et aménagements paysagers participent grandement à cette dynamique. Ainsi une aire de jeux pour enfants a été aménagée devant la Mairie et on envisage la réouverture des chemins abandonnés de Précilhon et des communes de la plaine d’Escou, pour retracer des parcours de promenades le long du ruisseau Escou. 

Toujours guidée par un esprit collaboratif, l’équipe municipale conduite par Stéphanie Redal, s’attache à poursuivre les partenariats et les liens constructifs avec les diverses associations de la commune et les acteurs locaux.Ainsi le projet d’installer une AMAP “association pour le maintien dee l’agriculture paysanne” a vu le jour. Véritable partenariat entre producteur et consommateurs sur la base d’un lien équitable, solidaire, transparent et convivial, l’installation d’un maraîcher de proximité s’avère pertinent sur la Commune qui a souhaité également instauré un “marché” de produits du terroir.

Et Précilhon ne manque pas d’initiatives pour les visiteurs et les Précilhonnais : des ateliers et cours de peinture, de chants et de musiques anciennes avec l’association “L’école des champs”, ou des ateliers de théâtre, ouverts à tous, avec des représentations au mois de juillet, organisés par l’association pour la sauvegarde du Château Bazerques, en sont des exemples. Sans oublier la fameuse course à pied en chemin naturel, de 30 kms pour le premier parcours “initié” et le 2ème de 13 kms plus “découverte” qui traversent successivement Goès, Escout, Escou et Estialescq et qui rassemble plus de 300 passionnés de Trail et de découverte nature : Précilhonnais et OLoronais certes, mais également Jurassiens, Bordelais, Parisiens, Corses, Belges ….. sont au rendez-vous.

vueNul doute qu’avec tout cela, Précilhon peut retenir quelques visiteurs amoureux d’histoire, d’artisanat et de produits du “terroir” et peut être assister à un concert acoustique en l’église Saint-Martin ou à un spectacle de la saison culturelle …


Notre commune

Le nom du village trouve certainement ses origine dans le nom d’un homme latin Priscillus auquel a été ajouté le suffixe -onem pour désigner le domaine de Priscillus.

1267 :Précilhon (For d’Oloron), 1368 : Plessihoo (notaires de Lucq de Béarn), 1375 : Precilhoo (contrat de Luntz), 1405 : Presilhoo (notaires de Navarrenx), 1421 : Pressilhoo (notaires de Lucq de Béarn), 1548 : Presylho (réforme des Etats de Béarn), 1776 Presillon (registre des Etats de Béarn), Fin XVIII7 : Précilhon (carte de Cassin).