Inauguration Sculpture

La sculpture sur la Place du village.

En 2007, Gérard Huré, Maire de Précilhon de 1983 à 2008, ayant la volonté d’enrichir la commune d’une oeuvre d’art, a contacté Eva Roucka. “la Tolérance” est une oeuvre qui se veut compréhensible par tous. C’est un ensemble de personnages de tous âges et de toutes provenances qui démontrent par leurs attitudes et leurs expressions qu’ils sont ensemble dans le respect des uns et des autres. Les personnages représentent les différentes périodes de la vie ; Les plus petits étant entourés par les parents, les plus âgés soutenus par les plus jeunes. Les enfants jouent, la jeune fille rêve, l’adolescent à vélo dépense son énergie, le couple danse et symbolise la continuité de la vie, une personne au crépuscule de ses jours est soutenue.

Les couleurs réalisées avec des engobes et des émaux sont cuites et ne réclameront aucun entretien. L’harmonie des couleurs s’accorde avec la brique et elles ont assez soutenues dans l’ensemble sans être criardes. Les briques utilisées ont été cuites à 1200° et sont garanties non gélives. L’ensemble de la sculpture a été réalisé à la briqueterie puis remonté sur place devant le public avec l’aide de la municipalité.

photo-002Dans le cadre des fêtes du village, Précilhon a inauguré en grandes pompes sa nouvelle place fraîchement terminée. C’est le Sous-Préfet Jean Luc Tronco qui, ravi d’assister à l’inauguration symbolisant l’embellissement du village, a coupé le ruban dévoilant la sculpture appelée “SOLIDARITE”. Comme l’a expliqué Gérard Huré, Maire de Précilhon, “nous avons voulu que cette oeuvre ait un sens pour chacun d’entre nous et montre que nous devons tous être solidaires, car sans solidarité rien n’est possible”. sculpture photo-001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire

Un peu d’histoire : du Château de Casaucau au Château de Bazerques

Au XVI ème siècle, par son testament du 24 septembre 1559, le chanoine de Lescar, Bernard de Casaucau, ecclésiastique conscient de ses devoirs et homme d’affaires avisé, fait héritière sa petite nièce Jeanne, fille ainée de Johan de Casaucau, premier jurat, son “principal neveu”. Parmi les biens légués figure la maison qu’il a fait construire mais qui n’est pas complètement achevée, à l’héritière de la “perfecir”. Cette belle demeure est de style “Renaissance” et son histoire est étroitement liée à celle de Précilhon.

Vers le milieu du XVII ème siècle, les biens de Casaucau virent dans la possession des Luger seigneurs de Précilhon, notamment la maison du chanoine. Le 9 août 1733, le seigneur Charles-Antoine de Luger la vendit à la communauté pour “1.950 Frs, 12 pains de sucre et 12 paires de chapons”. Après réparations, elle devint presbytère à l’usage d’abord du premier curé Laihacar. Elle remplit cette fonction au moins jusqu’à la révolution. Le chanoine Bernard de Casaucau a donc bien mérité de rester dans la mémoire des Précilhonnais alors que, semble t-il, le souvenir des Luger se soit complètement effacé.

Vers 1840, on trouve trace d” Mr François Bambalère propriétaire du Château Casaucau et Conseiller à la Cour d’Appel de PAU. Il a deux filles Gertrude et Gabrielle. Il décède le 1er juin 1856.

Le 12 juin 1856, Jean-Baptiste-Adolphe BAZERQUES domicilé à Bazet (Hautes-Pyrénées), propriétaire rentier, âgé de 40 ans, épouse Marie Gabrielle Bambalère, 29 ans, rentière, domiciliée à Précilhon Le 18 mars 1857, naissance de Charles François Auguste BAZERQUES. C’est le dernier châtelain et grâce à la mémoire collective du village, nous avons un aperçu de ce personnage. Célibataire, ce rentier occupe tous ses loisirs à la chasse et néglige son domaine. Il écrit un journal local. Et dans un de ses articles, il raconte avec humour comment, lors de chasses importantes, on ne l’a pas vu depuis plusieurs jours, “sa voisine qui a toujours eu bon coeur” s’est inquiétée. Il envoie les enfants du voisinage porter du gibier chez Layous (à l’entrée d’Oloron). Comme récompense, notre châtelain leur donne un morceau de sucre sur lequel il verses quelques gouttes de liqueur….

Charles BAZERQUES meurt à 61 ans, le 24 août 1918, peut être d’une intoxication due au gibier faisandé. Ironie du sort : huit jours après son décès, la cheminée du château s’écroule…

Reconstruction du pont de l’Escou

Le 28 décembre 2012, le pont sur l’Escou, situé rue du moulin s’est effondré. 

  • L’accès au bois de Précilhon, direction Estialescq est fermé.
  • La famille Penen doit faire un détour de plusieurs kilomètres.
  • Les différents entreprises de reconstruction sont consultées.
  • L’ONEMA (Police des Eaux) doit donner son accord pour réaliser les travaux.
  • Le service Voies et Réseaux de la Maison des Communes est chargée d’aider la Commune.
  • Le marché est signé avec l’entreprise CASADEBAIG de Laruns : 89 000 €TTC.
  • Etudes : 15 000 €.
  • Aide technique : 12600 €.
  • Travaux réalisés en septembre 2013 après accord de l’ONEMA.

Ces travaux ont été subventionnés (total 78 840 €) par :

  • sénateur JJ Lasserre : 5 000 €
  • Conseil Général : 9090 €
  • Département : 24 750 €
  • Crédits Conseiller Général : 40 000 €

Inauguration du Pont

p1010137 p1010140 p1010141 p1010142 p1010143

Foyer rural

foyer UTILISATION DU FOYER RURAL REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR LE 1ER JUILLET 2015 SUR DECISION DU MAIRE

  • FERMETURE 22 Heures
  • Veiller au volume de la musique 
  • Prévenir les voisins


ARTICLE 1 : PRET du FOYER . L’utilisation du foyer est réservée aux seuls Précilhonnais âgés de plus de 25 ans.

  • Prêt gratuit pour les associations du village
  • Participation de 50 Euros pour une utilisation privée été et 70 € l’hiver.
  • Caution de 500 EUROS demandée avant location qui sera restituée après état des lieux . 
  • Caution de 50€ qui sera retenue si plainte des voisins (bruit, gêne …) 
  • Présence obligatoire du demandeur qui doit être domicilié au village et avoir plus de 25 ans.
  • Interdiction absolue d’y dormir.


ARTICLE 2 : ETAT DES LIEUX

  • Tous les détritus doivent être enlevés dès le lendemain. 
  • Utiliser les points recyclage sélectifs et les containers extérieurs 
  • Les locaux (salle, cuisine, sanitaires) devront être laissés propres dès la fin de la manifestation
  • Aucune dégradation de matériel ou autre ne sera admise, le cas échéant elle incomberait aux utilisateurs. La commune se réserve le droit de garder les 500 € de caution 
  • Utiliser les sanitaires et uniquement les sanitaires


ARTICLE 3 : SECURITE 

  • L’utilisateur devra détenir une attestation d’assurance en responsabilité pour les risques locatifs, datant de moins d’un mois, lors de la remise des clés. 
  • Il devra également prévoir l’assurance des biens lui appartenant et qui seront entreposés dans le local emprunté (denrées, matériel de sonorisation, etc …) 
  • En effet, ceux-ci restent placés sous l’entière responsabilité de leur propriétaire et non pas sous celle de la Mairie.
  • L’extincteur en place devra rester en état de marche. Une vérification sera effectuée lors de la remise des clés. Pour utilisation non justifiée, il sera demandé la somme de 100 € pour la recharge. 
  • Une lampe de sécurité sera remise en même temps que les clés du local, elle sera retournée à la Mairie, en état de marche, avec les clés, dès la fin du prêt de la salle.
    —* Sécurité : point d’eau dans le local sanitaire et extincteur
  • Le Gaz : fermer la bouteille. 
  • L’utilisateur vérifiera que l’électricité et le chauffage sont éteints, par contre il laissera en fonction la ventilation et les blocs de sécurité 
  • (ne pas couper le compteur EDF). A Précilhon, le ………………………


Monsieur le Maire, autorise Mr …………………………………………………………………………………. à utiliser le foyer rural : le : :…………………………………………………… Pour :………………………………………………………………………………….


Je soussigné, M……………………………………. ou association ……………………. – Sollicite le prêt du foyer rural le :……………………………………. – Certifie avoir pris connaissance du présent règlement, et m’engage à respecter les prescriptions